Accueil
Projets
Agence
Actualités
Chantiers en cours
Publications
Contact
Projets > culturel et public >

Construction d’une médiathèque et d’un centre d’art contemporain à COLOMIERS.
Concours gagné en association avec Rudy Ricciotti.
Projet livré en mars 2011


REPORTAGE : http://www.kansei.tv/index.php?option=com_content&view=frontpage&Itemid=55



Présentation du parti architectural et urbain

En venant parachever le plan d’aménagement de la ZAC centre, il semble que la construction d’un complexe alliant médiathèque et centre d’art contemporain réponde à ce besoin chronique propre à la cité nouvelle : donner l’accès à la culture en une centralité qui s’affirmerait enfin. Cette balance efficace du nouvel équipement institutionnel, à l’abord de l’hôtel de ville, justifie s’il en était besoin la nécessité d’attirer les citadins en un espace collectivisé, voire communautaire, là où l’offre résidentielle est importante.

La cohérence de l’implantation proposée repose sur son caractère de tête de proue d’un quartier neuf. Le terrain d’assiette, compact et empêchant toute évidence, impose une lecture du lieu sur ces quatre façades. Prenant en compte l’ouverture d’une place et le jeu complexe des croisements des voies de circulation dont les gabarits sont divers, au même titre que les flux constatés, la dissémination formelle était impossible.



Principes fonctionnels en réponse au programme

L’organisation fonctionnelle du projet tient compte des contraintes programmatiques et physique du site d’intervention. La morphologie du terrain d’assiette et la présence de voies publiques sur toutes ses faces conduit l’agencement des espaces. L’épaisseur relative de la parcelle en accord avec le parti urbain conduit à concevoir la partie médiathèque autour d’un espace central amenant transparences internes et lumières naturelles pour le confort d’usage des espaces intérieurs.

L’occupation de l’emprise maximale du terrain d’assiette permet de proposer un maximum de surfaces en horizontal plutôt qu’un étalement vertical (notamment en sous-sol pour le public) nuisible au bon fonctionnement de l’équipement.

La volumétrie simple et claire de la médiathèque doit la rendre compréhensible à tout type d’utilisateur.

Les « éléments de convergence au regard du projet culturel de la ville » encadrant les accès vers les autres entités programmatiques se développent dans les zones donnant côté place en continuité de l’entrée du public. Le hall d’accueil général dessert la section arts plastiques et les zones d’accès à la médiathèque. Cette dernière et la galerie sont aisément condamnables sans nuisance pour le fonctionnement du hall général. Des liaison sont créées pour relier les zone avancées à la partie technique du bâtiment (notamment le garage).

On accède à la médiathèque en continuité du hall suivant l’axe longitudinal de l’atrium. Passées les fonctions d’accueil le choix s’offre à l’utilisateur entre les différentes sections : section enfance en rez-de-chaussée et secteur adulte en étage. Actualités et références se développent en parallèle des cheminements majeurs. La structure porteuse adoptée laisse envisager dans une certaine mesure des répartitions spatiales différentes (telle une disposition des références dans le volume de l’atrium, et une redéfinition des limites du secteur enfance). Son et multimédia se retrouvent facilement accessibles depuis les secteurs enfance et sont intégrés en continuité du secteur adulte sur tout le premier étage. Les vues intérieures et vers l’extérieur sont travaillées pour la qualité d’usage des espaces.



culturel & public
habitat individuel
habitat collectif
urbanisme
scolaires
tertiaire
industriel
hôtellerie
design

© Ar-Quo 2011 Agence d'architecture Toulouse | Site réalisé par HEURISKO .