Accueil
Projets
Agence
Actualités
Chantiers en cours
Publications
Contact
Projets >

Architecte chef de projet : Nicolas LUCAS

La recherche se base sur l’habité en milieu inondable en insufflant un caractère social et coopératif au projet.
Le principe coopératif dans le logement permet la mutualisation d’espaces et de services, en vue de trouver des économies et des réponses adaptées à des besoins, et ce à des échelles diverses au sein de l’ensemble de l’habitat. Les projets individuel et collectif se trouvent ainsi étroitement liés dans une démarche globale conduisant à imaginer de nouveaux usages et des solutions spatiales et architecturales inédites.
Le projet se décompose 3 parties : le sol naturel inondable, le deck, et les logements.
Le sol marque la continuité de la nature et de l’espace public et fonctionne selon 3 usages. L’espace du jardin avec une partie collective comme la création d’un parc en cœur d’îlot, une partie coopérative avec un potager accessible à chaque habitant et lui permettant de cultiver légumes ou fleurs, et une partie privative avec des jardins attenants au logement. Le sol est également l’espace des circulations et accès ainsi que celui des commodités liées à l’habitat (locaux vélo, poubelles, celliers,…) incluant une emprise bâtie faible minimisant les impacts de l’eau sur les constructions.
Le deck organise la vie coopérative sur lequel les locaux communs viennent s’implanter. Cette plateforme permet la mise hors d’eau des logements et une centralité pour les habitants. Il est accessible à 3 endroits depuis le jardin et dessert la totalité des logements. Il est la partie commune et donne lieu à la mutualisation d’espaces pour des usages communs ou partagés. Les locaux communs sont positionnés au centre du cœur d’îlot pour une facilité d’appropriation et favorise les rencontres entre habitants.
Le logement quant à lui se compose d’un espace de vie traversant est-ouest, d’un espace de nuit et d’une bande fonctionnelle se positionnant entre ces 2 zones, et regroupant cuisine, escalier, bibliothèque, placard… Le logement reste évolutif selon les besoins de chaque famille souhaitant habiter dans la communauté, puisqu’elle définie les surfaces habitables, la typologie du logement… Le groupement se compose de 3 bandes de logement, l’une collective, la seconde intermédiaire et la dernière individuelle conçut sur une évolution typologique allant de l’urbain à la nature.
L’objectif est de créer un nouvel habité s’insérant dans un éco-quartier où chacun prend conscience de l’environnement dans lequel il vit et participe à la vie de son quartier.

culturel & public
habitat individuel
habitat collectif
urbanisme
scolaires
tertiaire
industriel
hôtellerie
design

© Ar-Quo 2011 Agence d'architecture Toulouse | Site réalisé par HEURISKO .